a
a
a
a
a
a

_____________________ACTUELLEMENT A LA GALERIE

Dans le cadre de l'évènement  FAUT LE FER 2017 qui se tient à TREGUIER en différents lieux,
du 1er au 31 décembre, la galerie L'OISEAU SABLIER expose CORINNE CUENOT.

Ouvert tous les jours de 15h à 19h.
Présence de Corinne Cuenot les vendredis après-midi.

_____________________EXPOSITIONS PRECEDENTES

                              
Expo Surfaces archaïques

La dernière exposition d’été de l’Oiseau Sablier associe Arnaud Gautron,
peintre, et Marie Janvier, céramiste, autour du thème « Surfaces archaïques ».
Arnaud Gautron, diplômé de H.E.C., se consacre désormais pleinement aux arts visuels.
Marie Janvier, après une formation spécialisée en métiers d’art, a effectué
un détour de dix ans avant de revenir à ses premières amours.

Pour Arnaud Gautron, l’attention à la surface tient à l’utilisation de matière épaisse,
mélange de peinture et de papier absorbant dont le séchage constitue une croûte
qui provoque des accidents aléatoires. Il lui arrive de déplacer ou d’arracher
cette croûte pour produire des effets spécifiques qui dépendent de la matière.
Marie Janvier, quant à elle,  est sensible à la terre en tant qu’habitat, carapace,
mais aussi paroi et seconde peau. Ses terres habitées prennent formes architecturales,
humaines ou créatures étranges. Ses sculptures sont façonnées au colombin et à la plaque,
puis polies et cuites en haute température pour les terres brutes ou bien enfumées
avec des végétaux ou des métaux qui permettent de donner diverses teintes.

Les deux artistes mettant en œuvre des techniques contemporaines,
l’ « archaïsme » s’entend ici comme référence culturelle au passé de l’humanité :
au-delà des siècles, il y a ainsi des points communs entre la technique
mise en œuvre dans les peintures et l’art pariétal de nos lointains ancêtres.
Ces œuvres laissent place à une interprétation qui ouvre le potentiel de l’imaginaire
et évoquent  une humanité universelle remontant à la nuit des temps.


Autour de l’expo

  • Vendredi 25 août à 18h : Vernissage
  • Vendredi 1 septembre à 18h : Voir au travers. Rencontre-débat
    avec Arnaud Gautron
  • Vendredi 8 septembre à 10h30 : Avec terre. Démonstration
    et atelier de modelage animé par Marie Janvier. Adultes et enfants
    à partir de 6 ans.
  • Mercredi 13 septembre à 19h : Concert du duo Mazad
    (Yannick Jory, saxo, et Alan Madec, accordéon diatonique), suivi d’un pot de fin de saison

Contacts :
Arnaud Gautron : contact@arnaudgautron.com - arnaudgautron.com
Marie Janvier : marijanv@hotmail.com - mariejceramic.wordpress.com


La deuxième exposition d’été de l’Oiseau Sablier associe un sculpteur
sur bois, Gael Peron,
et un peintre, Christian Tabuteaud.
Tous deux habitent en Bretagne et, pour le second,
en  presqu’île de Lézardrieux
.
Leur thème commun, « Convergences », souligne l’affinité entre des
pratiques artistiques qui utilisent des moyens d’expression différents
mais participent de conceptions proches : le peintre semble avoir emprunté
le bois au sculpteur, et ce dernier utilise des couleurs sobres que l’on retrouve
dans les peintures. Les œuvres, souvent de format vertical qui évoque
une élévation partagée, sont rythmées dans les deux cas par l’assemblage
d’éléments géométriques.

Gael Peron travaille le bois de chêne ou de châtaignier pour en faire des compositions
dont les pièces s’assemblent à la façon d’un puzzle. Mais les ajustements
sont soulignés et forment des fentes, des interstices ou des passages qui laissent
à chaque élément sa pleine autonomie et son rythme propre au cœur
de l’ensemble. D’où naît une sensation de solidité et d’harmonie renforcée
par la beauté intrinsèque du matériau, mais aussi de léger déséquilibre et de liberté.

Christian Tabuteaud s’est nourri de diverses influences de la peinture
moderne pour former son propre style, qui allie improvisation et expérimentation.
On y trouve une combinaison de rigueur et de lyrisme, et c’est par un dialogue
permanent entre les parties et le tout que le tableau trouve équilibre et cohérence.
Cette peinture abstraite ponctuée de signes fait appel à une technique mixte
qui associe différents matériaux (tels que bois, cendres ou papiers) et
médiums (peinture acrylique, craie, vernis, encres, graphite, etc.).

Autour de l’expo

  • Samedi 5 août à 18h : Vernissage
  • Mardi 8 août à 10h30 : Chutes libres. Atelier de création plastique
    animé par Christian Tabuteaud.
  • Mardi 15 août à 18h : Duo Folk-Rock acoustique. Instruments à cordes

Contacts :

Gael Peron :
gael.peron673@orange.fr  
http://gaelperon673.wixsite.com/site                   
Christian Tabuteaud :
christian.tabuteaud@orange.fr

http://christiantabuteaud.wixsite.com/mon-site   



Juliette Frescaline et Jean Lancri ont choisi pour thème « Histoires de fil ».
C’est peut-être qu’ils cherchent à nous entortiller...
Comment quelques fils engendrent une série de sculptures en sollicitant notre imaginaire,
telle est l’histoire que nous content les œuvres de Juliette Frescaline. Elle utilise
le fil de fer ou de cuivre comme d’autres travaillent avec le crayon, avec des traits tout
en suggestion et légèreté, pour recréer broderies et nervures à sa façon.
Elle nous promet ici une série de méduses…
 

Comment et pourquoi le Facteur Cheval se trouve remis en selle, telle est l’autre histoire
que nous content les peintures de Jean Lancri au cours d’un cycle débuté il y a
vingt-cinq ans. C’est, nous dit-il, au fil d’un renversement de LOVE en VELO,
où on voit agir EROS qui mène Cheval par le bout des naseaux.
Une expo où chaque tableau est en roue libre.

Juliette Frescaline est une jeune sculpteur, diplômée de l’Ecole Supérieure d’Arts
Appliqués Olivier de Serres. Elle expose régulièrement et a été l’invitée d’honneur
du salon Maurep’art 2017. C’est sa première exposition en Bretagne.
Trégorrois de cœur, plasticien et universitaire, Jean Lancri est l’auteur de nombreux
articles, de performances et d’installations. Des versions précédentes du
« Cycle de Cheval à Vélo » ont été présentées lors d’une trentaine
d’expositions dans une dizaine de pays. 

Autour de l’expo

  • Vendredi 14 juillet à 18h : Vernissage
  • Vendredi 21 juillet à 18 h : La chute et l’Envol. Conférence de Jean Lancri
  • Mercredi 26 juillet à 18h : Quelques mots d’amour (chanson française) par Pablo
    et Sidonie (violoncelle/voix) et Maggy Bézert-Tourette (poèmes)

Vendredi 28 juillet à 10h30 : De fil et de papier. Atelier de création en volume (le portrait)
animé par Juliette Frescaline. En duo adulte/enfant à partir de 9 ans

Contacts :
Juliette Frescaline : Mél - Site
Jean Lancri : Mél - Site


Pour sa première exposition en 2017, l’Oiseau Sablier accueille Élisabeth Oulès
dont l’œuvre embrasse sculpture, dessin et écriture.
Après une solide formation à l’Ecole des Beaux-Arts, Élisabeth Oulès poursuit
son apprentissage – dont trois années dans l’atelier de César – avant de fixer
son choix sur la sculpture en fer réalisée à partir de tôles pliées, froissées, cabossées,
dont la rouille s’allie parfois à des couleurs mates.
Ses sculptures, fortement structurées et voyageant entre figuration et abstraction
de la forme, sont animées d’un élan vertical où l’humain et sa poésie sont intimement
mêlés et portent notre regard vers son monde intérieur.
Souvenance d’un voyage en Egypte qui a marqué son art et sa conception du monde,
le naos est la salle la plus secrète et la plus sainte des anciens temples égyptiens.
Élisabeth Oulès, qui a notamment réalisé un chemin de croix pour l’église de Grosrouvres,
participe à de très nombreuses expositions en France et à l’étranger.
Il s’agit toutefois de sa première exposition personnelle en Bretagne.

Autour de l’expo

  • Samedi 29 avril à 18h : Vernissage
  • Samedi 6 mai à 18h : Lecture par l’auteur de poèmes extraits
    de « Mémoires d’ombres » et de « L’aube franchie ».

Contacts :
Elisabeth Oulès : tél : 07 83 85 38 24 - mél : Elisabeth Oulès


 

ecole

 

cath au dessuscath face

 

 

 

Pour visiter la page de présentation, cliquer sur l'image-logo en tête de page
Site réalisé bénévolement par Aurélie Carbillet

 
 

.